En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Partage
You already belong here
Vous y êtes déjà
Vous y êtes déjà
8 pôles de compétitivité
18000 entreprises industrielles
115000 étudiants
13000 personnels de recherche
Our future needs a break in
Les ruptures prépareront notre avenir
Les ruptures prépareront notre avenir
Matériaux de structure - Technologies avancées de production
Génie civil
Sciences humaines et sociales
Energies marines renouvelables
Biothérapie médecine régénérative
Végétal
Alimentation nutrition
Numérique
Mer
Mer
Check in to find out
Signez pour découvrir la région
Signez pour découvrir la région
1er au rang indicateur de lien social
+ de 300 manifestations culturelles et événements
10000 associations et 1 maison internationale des chercheurs
3,6 millions d'habitants
1 aéroport international

Un appel à projetsinternational

Cinquième région Française, les Pays de la Loire connaissent une forte dynamique de développement au plan démographique comme au plan socio-économique. Ouverte sur le monde, soucieuse du rôle qu’elle doit jouer sur le plan national, respectueuse des équilibres humains et économiques sur son territoire, sensible à l’impact de ses actions sur la société, notre région a fait de l’évolution du paysage de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement supérieur sa priorité pour renforcer durablement cette dynamique.

En savoir plus Fermer cet encart

Former plus de jeunes dans nos établissements, soutenir des stratégies d’excellence en misant sur des projets phares à visibilité internationale, renforcer la diffusion de l’innovation dans notre tissu économique, accentuer l’effort de nos collectivités locales pour soutenir le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche tout en mobilisant les ressources de nos entreprises, tels sont nos enjeux de développement pour demain.

Forte d’une expérience probante en matière d’accueil de projets innovants et structurants sur son territoire, s’appuyant sur un écosystème riche et mature, il s’agit aujourd’hui pour notre région, d’accueillir de nouveaux projets et de nouveaux talents.

La Région, les trois principales agglomérations et les principaux établissements d’enseignement supérieur ont choisi d’unir leurs compétences et leurs savoir-faire afin d’identifier et d’accompagner dans leurs phases de maturation et d’intégration des projets de rupture.

« Connect talent » est le nom de ce programme ambitieux permettant ainsi à notre territoire de conserver ce temps d’avance qui le caractérise. Il prend la forme d’un appel à projets international lancé dès le 15 mars 2013.

pour notre territoire ?

Quels projetspour notre territoire ?

Avec l’appel à projets international «Connect Talent», la Région Pays de la Loire et les experts de son écosystème souhaitent détecter puis accompagner dans leur maturation des projets de rupture.

En savoir plus Fermer cet encart

A qui s’adresse l’appel à projet international ?

Les talents

L’appel à projets s’adresse à des leaders scientifiques internationaux arrivant seuls ou avec une équipe afin d’impulser une nouvelle thématique de recherche ou d’accélérer le développement d’une thématique existante.

 

 

La formation

L’appel est ouvert aux établissements d’enseignement déjà présents sur le territoire comme à ceux venant de l’extérieur dès lors qu’ils sont porteurs de projets ambitieux de développement permettant de répondre aux besoins de compétences de l’économie de demain.

La recherche et le développement technologique

L’appel à projets est ouvert aux grands équipements, aux centres de R&D privés, aux laboratoires de taille critique, en France et à l’international.

L'écosystèmeque vous allez rejoindre

Cliquez sur les boutons ci-contre
pour déployer les informations

Fermer cet encart

Matériaux de structure - Technologies avancées de productions

Recherche

10 laboratoires de premier plan national (5A+, 3A), 1300 personnes.

De fortes expertises sur le plan académique et industriel en matériaux, en modélisation et simulation numérique des procédés, en procédés composite et métallique, robotique, en réalité virtuelle, en contrôle non destructif.

Industrie - Innovation

Une filière « mécanique et matériaux » qui représente, sur le territoire, 40% des emplois industriels. Une région qui occupe le 1er rang national dans les domaines du naval et du nautisme, le 2ème rang dans le domaine aéronautique (AIRBUS, AEROLIA, DAHER, BENETEAU, STX, DCNS, ALSTOM).

Un écosystème « recherche et innovation » très structuré : pôle de compétitivité EMC2, le Technocampus EMC2 et l’Institut de Recherche Technologique Jules Verne, des chaires industrielles de premier plan (EADS IW ; FAURECIA) qui soutiennent le développement d’une filière de pointe dans les « composites » pour l’aéronautique, la construction navale, l’énergie, les transports terrestres.

Un écosystème qui présente un champ de compétences unique en France sur les « technologies avancées de production » : conception, intégration et développement de procédés innovants de fabrication de pièces et de structures complexes, conception développement de l’usine du futur. Il repose sur un positionnement complémentaire des acteurs et des structures couvrant à la fois les domaines de la recherche technologique, de la R&D collaborative, de l’innovation orientée PME/ETI, et du transfert technologique à haute valeur ajoutée.

Numérique

Recherche et formation

Une thématique structurée autour des fédérations « AtlanSTIC » et « Mathématiques des Pays de la Loire » avec une forte masse critique et une reconnaissance académique dans les champs des mathématiques, de l’informatique (décision, logiciel, interaction), de la robotique et de la bio-informatique. Au niveau applicatif, la thématique du numérique est particulièrement présente en région dans les domaines de la santé, de l’internet du futur, des technologies avancées de production et des sciences humaines. Elle est soutenue par le CNRS et Inria et s’appuie sur des instituts d’excellence labellisés au niveau national : Labex CominLabs (informatique) et Lebesgue (mathématiques), IRT Jules Verne (usine du futur) et B-Com (internet du futur), Equipex Robotex (robotique).

La robotique est un champ à fort potentiel, développé par le laboratoire IRCCyN qui possède une expertise sur la robotique de production, la robotique bio inspirée, la robotique mobile, la robotique humanoïde, expertise sur laquelle s’appuie la formation Erasmus Mundus en robotique avancée.

Innovation

L’implication des acteurs du Numérique dans les pôles de compétitivité Images & Réseaux et EMC2 qui ont donné lieu à la création des deux IRT Jules Verne et B-Com témoignent de leurs fortes interactions avec grands industriels des filières télécom, aéronautique, automobile, renforcent leur capacité et leur potentiel d’innovation. Le développement des industries créatives et culturelles est aussi l’opportunité de développer la création et la culture numérique.

Le tissu industriel ligérien se caractérise par ailleurs par un foisonnement d’entreprises du logiciel, en particulier du web 2.0, du logiciel libre et du cloud computing en interaction avec un secteur tertiaire très demandeur en grands systèmes d’information. et le cloud computing.

La plate forme de R&D sur la réalité virtuelle « Clarté » aborde les enjeux liés à l’image de synthèse, aux interactions homme-machine et à l’informatique multiprocesseurs temps réel.

La filière Electronique connait également un fort renouveau : le cluster West Electronic Network anime la dynamique de la filière électronique professionnelle qui représente 25% de l'emploi de l'industrie électronique française, soit 50 000 emplois dans le Grand Ouest.

Génie civil

Recherche

La région s’appuie sur une forte concentration des forces académiques nationales (près de 25% de la recherche nationale dans le domaine), focalisée sur les infrastructures complexes, l’étude de la durabilité des ouvrages, la gestion des risques sismiques et les effets du vent sur les constructions.

Une thématique de recherche qui se structure autour :

  • Du Groupement d’intérêt scientifique LiRGeC (Institut Ligérien de Recherche en Génie Civil et Construction) ; CSTB Nantes; GeM, Ecole Centrale de Nantes, IFSTTAR, Université de Nantes Observatoire Nantais de l’Environnement Urbain. Des effectifs d’environ 500 personnes, laboratoires de premier plan national (GeM, CERMA…). Des équipements uniques en Europe.
  • De l’IRSTV (Institut de recherche en sciences et techniques de la Ville) : 170 chercheurs, ingénieurs et techniciens

Industrie - Innovation

Une recherche naturellement orientée vers l’industrie du BTP (un des trois secteurs majeurs de l’économie régionale), des transports et des ouvrages d’art, notamment grâce à la présence du cluster Nova Build qui fédère maîtres d'ouvrage, bureaux d'études et d'ingénierie, fabricants de matériaux, architectes, organismes de certification, etc.

Avec l’appui du Pôle EMC2, du Technocampus et de l’IRT Jules Verne, de bonnes connexions des acteurs scientifiques au monde industriel (aéronautique, transports, énergie).

Sciences Humaines et Sociales

Recherche

Près de 950 chercheurs et enseignants chercheurs, une cinquantaine de laboratoires, dont 27 d’envergure nationale (2 A+ ; 25 A). 2 ERC Advanced Grant (Droit de l'agroalimentaire droit du développement, minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen)

Une excellence reconnue sur la thématique « culture, patrimoine et tourisme »

  • Des programmes collectifs régionaux : NEOPAT ; VALEUR
  • L’existence de relations très fortes entre Recherche et Innovation sociétale à travers de multiples programmes de recherche et d’innovation dédiés à la ville et au patrimoine.
  • Une dimension formation de dimension internationale (2 masters A+)

D’autres thématiques à visibilité régionale et nationale :

  • « Altérité, identité, citoyenneté »
  • « Mer et Littoral »
  • « Environnement et territoire »
  • « Lien social, actions collectives et institutions »

Un institut d’accueil de chercheurs internationaux en résidence (instituts d’études avancées) et un dispositif de structuration régionale (Maison des Sciences de l’Homme Ange Guépin)

Biothérapies - Médecine régénérative

Recherche

Une excellente réputation nationale dans le domaine de la médecine régénérative (10 unités, 700 personnes) et des expertises à visibilité internationale les biothérapies, la nanomédecine, la transplantation, l’immunothérapie, la cardiologie, la thérapie génique, les dispositifs médicaux de reconstruction osseuse à base de phosphate de calcium (biomatériaux), la médecine nucléaire.

Une forte dynamique de structuration avec une bonne visibilité internationale :

  • Une augmentation significative des effectifs avec le soutien des grands organismes (INSERM, CNRS, INRA)
  • L’émergence de centres de recherche et de laboratoires d’excellence labellisés au niveau national (LABEX IGO et IRON) et un Institut d’excellence Hospitalo-Universitaire
  • Plusieurs programmes de recherche translationnelle adossés à des plateformes cliniques visibles (2 Centres d’Investigation Clinique, plateformes labellisées IBiSA, F‐CRIN, BioGenOuest)
  • Des équipes très impliquées dans des programmes Européens ou internationaux.

Industrie - Innovation

Une forte valorisation clinique : plusieurs dizaines d’essais (phase I/II) sur les sites de Nantes et d’Angers

Une valorisation industrielle significative avec plus de 20 « Spin‐off » académiques et biotechs créées depuis 15 ans. Le pôle de compétitivité « Atlanpole Biothérapies » anime cette dynamique économique.

Energies marines renouvelables

Recherche

Une thématique en accélération avec l’implantation en région de deux usines et d’un centre d’ingénierie Alstom pour la construction d’éoliennes offshore, combinée à l’implication de STX pour l’installation de ces éoliennes sur les fonds marins.

Une structuration académique en cours autour des aspects « mécanique / matériaux de structure », « génie civil », « énergie », « Hydrodynamique et Interaction Fluide-Structure », avec l’appui de moyens expérimentaux lourds réunis au sein du LHEAA (bassin de génie océanique, bassin de traction, souffleries, bancs d’essais moteurs, etc..) pour certains uniques en Europe.

Plus largement, plus de 10 laboratoires sur la thématique Energies et des équipements innovants en cours de développement, notamment :

  • Un plateau technique de 1 000 m² pour l'Energie, la Thermique, les Matériaux et les Procédés Associés,
  • Une plateforme PREVER (Recherches et d’Études sur la Valorisation Énergétique des Résidus).

Une stratégie volontariste de la Région (financement de grands programmes de recherche) et une implantation du CEA Tech en cours accélérant la structuration des expertises régionales

  • Stockage électrochimique de l’énergie (batteries au lithium, supercondensateurs) : Présence en Région (IMN) d’une grosse équipe de visibilité internationale sur la partie « matériaux pour le stockage électrochimique de l’énergie ». Participation au réseau RS2E et au Labex STORE-EX
  • Photovoltaïque avec le développement de cellules photovoltaïques organique (Moltech’Anjou) et des cellules hybrides organiques-inorganiques (CEISAM)
  • Gestion durable des déchets nucléaires (Subatech)

Végétal

Une excellente structuration de la recherche avec une forte présence de l’INRA en région, autour d’une organisation unique, la SFR QUASAV (9 laboratoires, 400 personnes) et de la formation (Agrocampus Ouest, ESA, Université d’Angers). Des expertises reconnues sur la biologie végétale appliquée aux semences et àl’horticulture (laboratoire IRHS) : sélection, génétique, physiologie etphytopathologie et architecture de la plante, durabilité, résistance aux maladies des arbres fruitiers, pathologie des semences, biologie et physiologie des graines, biologie des plantes parasites, qualité nutritionnelle et gustative, valorisation des plantes et de leurs métabolites, y compris en milieu urbain (murs végétaux notamment).

Des thématiques en forte émergence :

  • Génomique et épigénétique des espèces pérennes et pathogènes
  • Méta génomique des communautés microbiennes associées aux semences
  • Phénotypage, des semences et interactions plantes-pathogènes

Industrie - Innovation

Une forte capacité d’innovation et d’expérimentation grâce à la présence du pôle de compétitivité à vocation mondiale Végépolys et à celle de nombreux équipements (plateformes IBiSA, plateforme de phénotypage…) et à la présence des unités expérimentales de l'INRA.

La thématique s’appuie par ailleurs sur un tissu industriel dense, composé par les grands semenciers (CLAUSE, LIMAGRAIN, VILMORIN….) et des entreprises horticoles et arboricoles.

Alimentation nutrition

Recherche et formation

Une thématique qui couvre un large champs de compétences (production, transformation, consommation avec une thématique transversale originale sur la qualité et la sécurité des aliments) forte de plus de 20 laboratoires, mobilisant près de 320 chercheurs. Une forte présence de l’INRA et d’unités et équipements de recherche de premier plan (BIA, GEPEA, plateformes IBiSA).

Des compétences reconnues sur le plan national et international en gestion des productions animales (épidémiologie, analyse des risques), génie des biopolymères et procédés, sécurité sanitaire, analyse du risque alimentaire, empreinte de la nutrition périnatale, chimie, sensométrie, chimiométrie.

Une offre de formation structurée autour d’établissements de référence : Agrocampus Ouest, ONIRIS, ESA. Un projet d’excellence en formation labellisé au niveau national (IDEFI) « Manimal » sur la sécurité sanitaire co-porté par Oniris et la faculté de médecine de Nantes.

Industrie - Innovation

Une thématique stratégique pour le territoire, qui se place au 2ème plan national pour l’agriculture, la nutrition animale et humaine et les agro-équipements (plus de 26 000 emplois)

Des liens étroits avec la sphère économique assurés par les pôles de compétitivité et les clusters Valorial, Végépolys, Nova Child, Cluster West et de nombreuses structures d’appui à la valorisation de la recherche et à l’innovation (PRI CAP ALIMENT, INRA Transfert, Instituts Carnot Santé Animale et Qualiment®, CTCPA, TECALIMAN).

Mer

Une thématique large, transdisciplinaire avec de forts liens avec les thématiques des énergies marine renouvelables et du naval, regroupant une dizaine de laboratoires, dont 3 de renommée nationale pour un effectif global de 500 personnes, regroupés au sein de la Fédération de recherche « Institut Universitaire Mer et Littoral » Une compétence reconnue sur les « biotechnologies marines » et « microalgues » et les « microorganismes marins ».

Un positionnement régional fort sur les industries maritimes : filière navale tournée vers le développement du navire du futur, développement des énergies marines renouvelables (eolien off shore en particulier)… Aux côtés d’acteurs économiques importants, des dynamiques d’innovation sont en cours (IRT Jules Verne, développement de DCNS, implantation du CEA…).

Une compétence reconnue sur les « biotechnologies marines » et « microalgues » et les « microorganismes marins », avec une bonne dynamique de structuration grâce à des projets d’envergure internationale : Greenstars, DéfiμALG, institut des Microalgues de l’IFREMER (IMA), AlgaeBiomic (AMI ADEME)...

pour l'avenir ?

Quelles rupturespour l'avenir ?

En réponse à l’appel international, les Pays de la Loire attendent des projets de rupture. Un projet de rupture est un projet dont les ambitions et les potentialités visent à relever un ou plusieurs défis scientifiques ou technologiques majeurs de notre époque, dans un champ disciplinaire ou dans une logique transdisciplinaire, un projet capable de relever un ou plusieurs défis dans les domaines de la formation, un projet porteur d’innovation dont les impacts sociétaux et économiques à moyen et long terme sont incontestables, un projet audacieux, capable d’accélérer significativement les dynamiques actuelles de notre territoire et de lui donner une reconnaissance scientifique et académique, un rayonnement et une attractivité au plan mondial.

Critère n°1

Qualité et ambition

La qualité académique du projet et l'ampleur des enjeux identifiés sur les plans scientifiques, industriels et humains.

L’ambition scientifique, technologique et d’innovation, de développement de nouvelles voies et champs de formation.

Critère n°2

Valeur ajoutée
et impacts

La cohérence de la candidature avec les axes thématiques de l’écosystème régional, les projets et les dynamiques de structuration en cours

Son potentiel de développement en matière de coopérations avec les structures académiques et industrielles du territoire

L’effet d’entraînement et les impacts attendus de votre projet sur le plan académique, sur la dynamique d’innovation, sur le plan économique et humain.

Critère n°3

Le dimensionnement économique du projet : première estimation du coût de fonctionnement, modalités de soutien public et de financement envisagées et à envisager

La faisabilité du projet : son organisation générale, ses ressources techniques et humaines, les partenariats nécessaires, sa gouvernance, l’évaluation de son impact.

Nos engagementsà vos côtés

  • Un accompagnement sur mesure dans les différentes phases de maturation de votre projet (de l’étude d’opportunité et de faisabilité jusqu’au plan de financement) avec un interlocuteur dédié, référent sur une des composantes de l’écosystème.

  • Un accès à l’ensemble de l’écosystème « recherche, innovation, formation », un accès à l’ensemble de ses fonctions supports et à ses moyens.

  • La garantie d’inscrire immédiatement votre projet dans une stratégie à moyen et long terme

  • Une garantie de vous faire bénéficier rapidement de moyens humains et techniques pour aider à mettre en œuvre votre projet

  • Une garantie d’autonomie dans la mise en œuvre de votre projet, sur le court, moyen, et le long terme.

  • Une grande proximité pour vous accompagner dans la mise en œuvre de votre projet de vie personnelle ou celui de vos équipes (installation des familles, conjoints, enfants)

Les LAUREATS

à vos côtés

Success storiesnous les avons déja accompagnés

Cliquez sur les boutons ci-contre
pour découvrir nos success stories.

Fermer cet encart

Le Technocampus, Nantes, la rencontre de la recherche et de l'industrie

Réunir en un même lieu les entreprises de la filière régionale « matériaux composites », les instituts de recherche publics et privés et les établissements d’enseignement supérieur afin de développer l’innovation et d’irriguer l’ensemble du territoire par une mutualisation des moyens et un partage des avancées technologiques :

  • Une large chaine de compétences mobilisable, de la recherche fondamentale à la pré industrialisation
  • Des prestations : conseil, assistance, formation, prestations technologiques, de la conception du produit à la fabrication
  • Des moyens technologiques mutualisés et des ressources et équipements co-localisés sur un site de 19 000 m²

Grâce à un investissement total (privé et public) de près de 80M€, l’appui de la Région pour mobiliser et animer la communauté de la recherche, catalyser les financements des collectivités territoriales et organiser le « tour de table », aider au développement foncier des projets, et accompagner la stratégie de développement du projet, Technocampus c’est aujourd’hui, après 3 ans d’existence : 18 entreprises installées, 6,6M€ d’investissements en équipements de R&D, 12M€ de budget de R&D, 235 emplois, 600 visiteurs, 35 projets collaboratifs en cours, 700 heures de formation dispensées.

Eurofins, Nantes

Avec un portefeuille de plus de 100 000 méthodes analytiques et plus de 80 millions de paramètres analysés par an, Eurofins est leader mondial du secteur des services bio-analytiques sur les marchés des produits agro-alimentaires et pharmaceutiques.

Il est également leader mondial dans le domaine des services d'analyses environnementales en laboratoire.

Issu en 1987 d’un laboratoire de l’Université de Nantes, c’est avec le soutien de la Région, que qu’Eurofins est passé en 20 ans, d'une start-up de 12 employés à un groupe mondial composé de plus de 170 laboratoires, employant plus de 13 000 personnes en Europe, aux Etats-Unis, en Asie et en Amérique du Sud.

Le Cyclotron Arronax, Accélérateur (de particules) pour la Recherche en Radiochimie
et Oncologie (Nantes, Saint Herblain)

Issu d’une initiative conjointe du laboratoire Subatech (CNRS, Ecole des Mines de Nantes, Université de Nantes) et du Centre Régional de Recherche en Cancérologie de Nantes (Inserm, Université de Nantes), ce grand équipement est installé en périphérie de Nantes, sur le campus du CHU et du Centre de Lutte Contre le Cancer.

Mis en service à l’automne 2010, il a pour mission la production de radioisotopes innovants pour la recherche en médecine et en chimie nucléaire sur la radiolyse.

Près de 40 M€ d’investissement (Région des Pays de la Loire, les collectivités territoriales, l’Etat et l’Europe) ont permis de structurer cet équipement de référence en médecine nucléaire, qui s’appuie aujourd’hui sur 6 membres académiques, une équipe de 25 personnes aux compétences plurielles (physiciens, radiochimistes, biologistes, ingénieurs, techniciens et gestionnaires) avec un budget annuel de fonctionnement de l’ordre de 2 M€.

Vivalis, Saint Herblain

Issu en 1996 de l’association du Groupe Grimaud (Nantes) et d’une équipe de scientifiques de INRA-CNRS-ENS Lyon, Vivalis est créé en 1999 à la suite de l’acquisition des droits exclusifs sur les brevets couvrant les techniques d’isolement et de culture des cellules souches embryonnaires aviaires.

Après un peu plus de 10 ans de développement avec l’appui de ses partenaires académiques et des collectivités territoriales, Vivalis est aujourd’hui leader mondial du développement et de la commercialisation de la technologie EB66® (ensemble de lignées cellulaires dérivées de cellules souches embryonnaires de poulet et de canard) pour la fabrication de vaccins viraux et la protection de protéines thérapeutiques et d’anticorps monoclonaux (+30 licences de recherche et commerciales de la technologie EB66® sont déjà accordées à de sociétés pharmaceutiques et des biotechnologies) et du développement et de la commercialisation de la technologie VIVAIScreen ™ pour la découverte de nouveaux anticorps monoclonaux humains.

Dossier de candidature

Date limite de remise des candidatures : 26 février 2016

Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Formulaire

Vous
Votre projet
Commentaires
Bouton

Instructions

Vous trouverez dans cette section, les documents vous permettant de soumettre votre candidature :

  1. Téléchargez ici le texte de l’appel à projet qui présente les objectifs de l’appel à projets, son calendrier ainsi que le processus de sélection et, pour chaque type de candidatures, les critères d’évaluation retenus.

  2. Téléchargez ici un document type de candidature (format Word) qui fixe le format de réponse à l’appel à projet et délivre quelques conseils pour faciliter sa constitution.

Dans la phase de constitution de votre dossier, vous êtes invités à prendre contact par mail avec nos experts thématiques. Véritables référents, ils peuvent répondre à vos questions sur les modalités de l’appel à projets, et vous aider, par ailleurs, à bien appréhender toutes les composantes de notre écosystème.

Pour toute question technique relative au dépôt de votre dossier vous pouvez contacter par mail les services du Conseil Régional des Pays de la Loire :

Philippe Haertel (Philippe.HAERTEL@ paysdelaloire.fr)

Informations importantes :

  • Votre dossier (format word ou pdf), ne doit pas excéder 30 feuillets

  • La taille du fichier que vous déposez ne doit pas dépasser 4Mo



    Les informations recueillies font l'objet d’un traitement dont le responsable est Bruno RETAILLEAU, Président du Conseil Régional.
    Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, vous pouvez :
    Modifier et supprimer votre compte utilisateur en adressant un courriel à accueil@paysdelaloire.fr ;
    Adresser un courrier à la Région des Pays de la Loire, Direction de la Communication 1 rue de la Loire - 44966 cedex 9
    Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.